Vous souhaitez effectuer un stage aux Fidji

Vous souhaitez effectuer un stage aux Fidji

La réalisation d’un stage aux Fidji doit être préparé à l’avance, notamment en ce qui concerne la délivrance du visa ou permis de séjour adéquat par les autorités fidjiennes.

Pour de plus amples informations sur les règles d’entrée et de séjour des étrangers aux Fidji, il vous faut consulter attentivement les informations du Département fidjien de l’immigration/ (rubrique « permits » ou permis de séjour, notamment le Internship/Training Attachment Permit... et contacter en cas de doute ce ministère ou éventuellement l’Ambassade des Fidji à Bruxelles/ (compétente pour la France). Il est impératif que l’organisme d’accueil puisse vous permettre d’obtenir après votre arrivée le visa correspondant à votre séjour.

Si vous vous présentez à l’aéroport en indiquant que le but de votre séjour est d’effectuer un stage, en règle général un simple visa de « visiteur » de 14 jours vous est accordé, comme cela est le cas pour un simple visiteur / touriste muni d’un passeport ordinaire français. Votre employeur (l’organisme d’accueil) a en toute logique la responsabilité de régulariser votre séjour sur place. On peut aussi, en fonction de la durée de votre séjour, vous accorder un visa « visiteur » allant jusqu’à 4 mois. Mais ce visa n’autorise pas à travailler.

Certains organismes internationaux sont tout à fait préparés à ce genre de procédure. Cependant, d’autres organismes qui n’ont pas l’envergure d’une grande entreprise ou d’une organisation non-gouvernementale internationale, ne le sont pas. Ainsi, si par négligence ou méconnaissance cette procédure n’est pas lancée à temps dès votre arrivée, la durée de 14 jours peut s’avérer insuffisante. Les services de l’immigration fidjiens exigent en effet que la situation soit régularisée avant l’expiration des 14 jours. Cette exigence n’est pas dérogatoire et a encore été rappelée au début de l’année 2015 aux ambassades et organismes internationaux.

Afin de ne pas vous mettre en difficulté aussi loin de la France (avec 10h ou 12h de décalage horaire avec Paris), l’organisme qui permet votre départ de France doit s’assurer que toutes les mesures ont été prises ou seront prises afin de ne pas être pris de court par ces délais administratifs contraignants. Il est donc très fortement conseillé de ne pas se rendre aux Fidji avant d’avoir toutes les garanties vous permettant d’effectuer votre séjour dans les meilleures conditions.

Si un visa de « visiteur » allant jusqu’à 4 mois vous est délivré à l’aéroport, cela ne signifie pas qu’il vous autorise à travailler. Il faut donc veiller à ce que votre visa corresponde non seulement à la durée de votre séjour (les stages peuvent en général durer jusqu’à 6 mois) mais surtout vous autorise à travailler (rubrique « internship / training » mentionnée plus haut). Il faut également savoir que si votre séjour dépasse 3 mois, les conditions changent : le permis de séjour est plus cher et il vous faudra présenter obligatoirement certains documents comme un casier judiciaire. Il est rappelé enfin que votre passeport doit être valide au moins 6 mois après votre départ des Fidji.

Il est par ailleurs rappelé à toute personne désirant se rendre à Fidji dans le cadre d’un projet de volontariat associatif qu’elle peut se rapprocher de France-Volontaires, afin de valider auprès de cette organisation les informations dont elle dispose sur son projet. France-Volontaires est une plate-forme réunissant les principaux acteurs du secteur ainsi que ceux désireux d’inscrire leur action dans une démarche de qualité.

Dernière modification : 25/05/2016

Haut de page