Système solaire hybride en aide à un village [en]

Attention : L’article suivant est la copie exacte de l’article de USP du 14 juillet 2016 initulé "Solar hybrid system to benefit village"

Un système solaire hybride visant à soutenir la pêche a été mis en service au village Wainika à Vanua Levu le 5 juillet 2016 comme part d’un projet commun à l’Université du Pacifique Sud (USP) et l’Ambassade de France.
PNG
L’inauguration a eu lieu en présence de Mme Emmanuelle Charrier, 2nd Conseiller, conseiller de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France et le coordinateur du projet à USP, le Dr Atul Raturi.

Le système hybride, qui comprend un système photovoltaïque de 1,4 kW couplé à un générateur diesel de 2,5 kVA et un stockage de batterie alimentant une unité de réfrigération de trois congélateurs, a été conçu et installé en collaboration avec CBS Power Solutions, en décembre 2015 et fonctionne depuis six mois.
JPEG
Les habitants du village Wainika dépendent de l’agriculture et de la pêche de subsistance. La région abrite quelques grands lieux de pêche, mais la prise doit être transportée sur le marché le plus proche, à savoir Labasa, ce qui nécessite un trajet de 2h en plus du voyage en bateau de 45 minutes.
JPEG
Comme il n’y avait pas d’installations de stockage dans les villages, la glace devait être amenée de Labasa d’abord, puis la capture apportée là-bas. L’ensemble du processus était particulièrement inefficace, non durable et non rentable. Une quantité importante de poisson n’atteignait jamais le marché et devait être mis au rebut.

Au cours d’une de ses visites à Wainika, le professeur agrégé de l’École d’ingénierie et de physique, Dr Raturi et le chef de Cuku, M. Epironi Ravasua ont discuté de la possibilité d’établir un système de réfrigération pour la communauté. L’ambassade française à Suva, à travers les fonds français du Pacifique, a accepté de fournir des fonds pour installer un système PV hybride diesel-solaire.

L’installation complète des trois congélateurs solaires, opéré l’année dernière, est devenue le symbole d’un nouveau départ pour les 23 ménages vivant dans Wainika.

Selon M. Ravasua, les villageois de Wainika et du village voisin de Vatu, utilisent désormais les installations et paient les frais de téléphone et de stockage des aliments et poissons dans les congélateurs. À l’heure actuelle, quatre villages utilisent les services de congélation.

En remerciant l’ambassade française et USP, le M. Ravasua explique que le système aidera les villageois à subvenir aux obligations du village envers l’église, Vanua, ainsi qu’envers le gouvernement et l’école.

"Les congélateurs ainsi que les systèmes d’éclairage d’accompagnement complet pour la salle communautaire sont maintenant fièrement érigés, comme des rappels de l’amour, des soins et de la gentillesse des gens derrière le projet", a-t-il ajouté.
JPEG
Le système a créé des opportunités économiques pour les bénéficiaires. De janvier à mars 2016, les congélateurs ont aidé à stocker environ 2 000 kg de poisson pour une valeur totale de 6000 $ de revenus pour la communauté. Ils ont également pu prendre contact avec des acheteurs de Suva pour leur poisson A-grade.

"Les congélateurs nous ont permis de conserver le poisson sur une période beaucoup plus longue, permettant aux gens de réduire le temps de collecte de nourriture et de passer plus de temps à faire d’autres travaux pour la communauté", le chef a en outre déclaré.

Le système hybride offre également une installation de laboratoire de terrain pour l’étudiant en master de science du Dr Raturi, Alvin Datt.

Dr Raturi explique que le système hybride et ses caractéristiques opérationnelles agissent comme un laboratoire du monde réel pour la recherche d’Alvin, ajoutant qu’il permet également une étude socio-économique d’évaluation des impacts du système sur les moyens de subsistance des bénéficiaires.

Dans son discours lors de la mise en service, le Dr Raturi a félicité le chef du village et d’autres pour être proactif dans la recherche de solutions à leurs besoins énergétiques et prendre soin du système.

« Je suis très impressionné par les données recueillies avec soin sur l’utilisation des congélateurs et des revenus générés", a déclaré le Dr Raturi.

Mme Charrier a salué le projet de réfrigération solaire et a déclaré qu’il a permis à la communauté de pêcheurs de Wainika et ses trois villages environnants d’augmenter leurs revenus en leur donnant accès à une certaine autonomie économique, à la réduction de leurs dépenses d’électricité tout en développant leur accès aux énergies renouvelables et, à l’amélioration des méthodes de conservation des aliments.

« Ce projet pilote est un énorme énorme qui devrait être pris comme exemple dans d’autres villages reculés de Fidji », a ajouté Mme Charrier.

Dernière modification : 09/08/2016

Haut de page