Protocole d’accord signé entre USP et l’IRD de Nouméa

JPEG

Le vice-président à la recherche et à l’International de USP, le professeur Derrick Armstrong ; Le directeur du Centre IRD de Nouméa, Mr Georges de Noni et l’ambassadeur français Son Excellence Michel Djokovic pendant la signature de l’accord d’entente (mémorandum of understanding)

L’Université du Pacifique Sud (USP) et l’Institut pour la recherche et le Développement ont signé un protocole d’entente visant à nourrir leurs relations amicales à travers une coopération mutuelle dans l’enseignement, la recherche, l’incubation d’entreprise et la formation sur quatre ans.

JPEG

Ce "MoU" a été signé durant le dialogue bi-régional du réseaux Pacifique-Europe pour la Science, la Technologie et l’Innovation (Pacific-Europe Network for Science, Technology and Innovation ou PACE-Net Plus) à l’hôtel international Tanoa à Nadi le 30 juin 2016. Il s’appuie sur les précédents protocoles entre les deux institutions et s’aligne au consortium d’objectifs du Réseau de Recherche de l’Université des Iles Pacifique (Pacific Island University Research Network ou PIURN).

Partie intégrante de la signature, les deux institutions ont signé un accord officiel afin d’encourager les échanges d’étudiants, de lecteurs et chercheurs, de promouvoir la collaboration et les partenariats dans la science dure, les sciences sociales et économiques, le droit, l’éducation, la culture et l’innovation, contribuant par la même au développement individuel et commun de la USP et du IRD.

Parmi les domaines de collaboration possibles on peut trouver le renforcement de la collaboration sur des projets et recherches communs, des programmes d’échanges d’étudiants et de personnels, des séminaires communs, des conférences et ateliers, des liens innovants entre la Science, les sciences sociales et économiques et le développement d’incubateurs lorsque c’est possible.

Le directeur du Centre IRD de Nouméa, Mr Georges de Noni a expliqué qu’à travers le mélange des compétences des deux institutions et en utilisant d’excellents outils de recherche et formation, l’IRD et USP pourraient contribuer à l’aide pour le développement dans des contextes spécifiques, y compris dans des problématiques à protée mondiale comme le réchauffement climatique.

“Aujourd’hui, nous savons que les chercheurs, et par conséquent les législateurs, manquent de données suffisantes pour leur permettre de mieux comprendre les dynamiques et politiques à gérer pour répondre concrètement à la demande sociale et aux risques” a expliqué Mr Noni.
JPEG
Le vice président à la Recherche et à l’International de USP, le professeur Derrick Armstrong a fait bon accueil mémorandum en ajoutant que le partenariat avec l’IRD boosterait la recherche de l’université en y amenant plus de collaboration entre les deux institutions, un grand éventail de projets et une coopération interdisciplinaire.

“Le MoU vise à bénéficier à l’université, à ses étudiants et à la région en tant que telle”, a-t-il développé.

Selon l’ambassadeur français, Son Excellence Michel Djokovic, la signature de l’accord a renforcé les relations entre USP et l’IRD.

Son Excellence Djokovic a également souligné que le but de l’accord était la coopération des deux institutions dans le domaine de la recherche, de l’innovation, de la formation et le renforcement des compétences.

L’IRD a également signé un accord d’entente avec l’Université Nationale de Samoa

JPEG

Dernière modification : 06/07/2016

Haut de page